Transition énergétique : mode d’emploi !

Métiers - Energie

Publié le

Le débat sur la Transition Énergétique agite la scène politique, économique et médiatique depuis plusieurs semaines et devrait encore monter en puissance dans les prochains mois…L’ampleur du sujet, sa technicité, mais aussi la portée des décisions rendent ce débat complexe. Il n’est pas facile pour les citoyens et consommateurs d’énergie que nous sommes tous de se forger des convictions.

Concrètement, qu’est-ce que le débat sur la transition énergétique ?

Il s’agit d’évaluer et de définir les conditions pour passer d’une société consommant abondamment des énergies fossiles à une société plus sobre et plus vertueuse pour l’environnement.

Au-delà des impératifs guidés par les différents protocoles mondiaux et autres engagements européens, la plupart des acteurs sont d’accord pour dire que ce débat pourrait initier  une vraie transformation énergétique mais également économique et sociale. Les consommateurs seront incités à adopter de nouvelles habitudes et une nouvelle approche à l’énergie, le paysage énergétique global pourrait évoluer vers une plus grande indépendance et voir apparaître de nouvelles filières créatrices d’emploi et d’innovation.

Les grands thèmes constitutifs de ce débat illustrent d’ailleurs le large spectre des enjeux et des impacts potentiels de cette démarche :

1. Comment aller vers l’efficacité et la sobriété énergétique?
2. Quelle trajectoire pour atteindre le mix énergétique en 2025 ? Quels types de scénarios peut-on imaginer aux horizons 2030 et 2050, dans le respect des engagements climatiques de la France ?
3. Quels choix en matière d’énergies renouvelables  et de nouvelles technologies de l’énergie et quelle stratégie de développement industriel et territorial ?
4. Quels coûts, quels bénéfices et quel financement de la transition énergétique ?

Après quelques aléas au lancement, la gouvernance et les instances du débat sont aujourd’hui définies. Elles combinent dimensions nationale et territoriales d’une part, acteurs institutionnels et grand public d’autre part.

Les échéances du débat ont quant à elles été fixées et publiées.

Si certains objectifs visés par le projet de loi final sont clairs et fixés par différents caps et réglementations (-20% de Gaz à effet de serre, -20% de consommation, +20% d’EnR d’ici 2020, réduction de la part du nucléaire dans le mix énergétique à 50% en 2025…), les cibles plus long terme et les façons d’y parvenir peuvent et doivent diviser pour parvenir à un réel consensus à l’automne 2013.

Le parti pris de Solucom : contribuer à remettre le débat « à l’endroit »

Depuis plusieurs mois, les principaux acteurs prennent la parole mais les positions partagées restent souvent et assez logiquement partisanes.

Chacun semble déjà sûr des conclusions idéales sans réellement s’ouvrir à une analyse factuelle et « dépassionnée » des faits et des chiffres. Pour chaque acteur, ces positions sont de bonne foi et basées sur des analyses rationnelles mais leur aspect partisan tend à rendre la compréhension du débat et la contribution du grand public difficiles.  Comment bien saisir les enjeux tant ceux-ci sont nombreux et diffus ? Comment se faire une conviction quand les enjeux, apparemment lointains, entrent en conflit avec des problèmes concrets et actuels, agités comme des épouvantails ? De quoi parle-t-on vraiment ?

Face à ce constat, le parti pris du dossier « transition énergétique 2013 » de Solucom est de vous guider – sans a priori – en illustrant les principales thématiques d’éléments factuels, de constats avérés, de chiffres concrets au travers d’une dizaine d’articles et d’analyses qui viendront rythmer le débat jusqu’à juin 2013.

En parallèle de l’actualité du débat, suivie sur Energystream, nous vous proposons d’apporter notre éclairage sur les thèmes suivants : Mix énergétique, efficacité énergétique, les acteurs du marché face à la transition, la gouvernance locale de l’énergie, la réalité et les perspectives des différentes énergies en France,  et des thèmes plus transverses comme le rôle de fiscalité verte, l’emploi ou le coût de la transition énergétique.

En espérant que ce dossier jouera son rôle et vous apportera des éléments concrets, simples et riches pour vous faire vos propres convictions, nous vous souhaitons une bonne lecture et un bon débat citoyen sur la Transition énergétique.